Une boule de feu traverse le ciel du Midwest américain

Publié le par iheb

Pendant une quinzaine de minutes, une gigantesque boule incandescente a semé la panique dans la nuit de mercredi à jeudi dans plusieurs Etats du centre des Etats-Unis. Il pourrait s'agir d'une grosse météorite.

Une apparition digne d'un blockbuster américain. Dans la nuit de mercredi à jeudi, de nombreux habitants du Midwest ont eu une belle frayeur en apercevant une gigantesque boule de feu traverser le ciel à toute allure en vrombissant.


«La boule de feu se déplaçait d'Ouest en Est», raconte sur CNN un responsable du service météorologique national. Selon le National Weather Service (NWS), la boule de feu a été aperçue dans le Missouri, l'Illinois, l'Indiana et le Wisconsin. Visible pendant une quinzaine de minutes, elle a fini sa course en se désintégrant «bien avant d'atteindre l'horizon». Plusieurs témoignages parlent ensuite d'explosions qui faisaient trembler les arbres et même les maisons. Depuis, de nombreux habitants de la région sont à la recherche de débris.

Difficile, pour l'heure, d'établir l'origine exacte de cette boule incandescente. Selon le service météorologique américain, il pourrait s'agir d'une météorite, dont l'entrée dans l'atmosphère a pu déclencher un puissant phénomène lumineux. En effet, entre le 4 et le 21 avril survient généralement chaque année une pluie d'étoile filantes, appelée «Gamma Virginids».

 

 

 

 

 

lefigaro.fr

Publié dans actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Tout à fait le spectacle que pourrait offrir la mise à feu d'un nuage de méthane s'élevant par convection dans l'atmosphère et dérivant au dessus du continent américain, après être né ici ou là. Si<br /> l'hypothèse de la gerbe d'étincelles provoquée par l'explosion d'une météorite n'était pas incontestablement attestée par la récupération de ses débris à terre, penser à vérifier si aucun aéronef<br /> n'a disparu au moment où s'est produit le phénomène ; une telle coïncidence pouvant en indiquer l'origine, bien que de telles conditions ne soient pas indispensables ; n'importe quel autre<br /> détonateur (éclair par exemple) pouvant avoir suffi.<br /> Il serait peut-être temps de s'intéresser de plus près aux hydrates de méthane et pour s'en convaincre, imaginons le sort de l'avion et de ses passagers qui se seraient trouvés à l'endroit et au<br /> moment où s'est produit le phénomène relevé dans le ciel du Midwest américain.<br /> Ces nuages de méthane sont, rappelons-le, le résultat d'émanations provoquées cà et là de par le vaste monde, à partir de bouleversements occasionnels, le plus souvent insoupçonnés, de fonds<br /> marins, ou résultant d'une accumulation de gaz libéré par la fonte du permafrost (cf. coïncidence avec l'actuel réchauffement climatique). De gigantesques masses de gaz éminemment volatile et<br /> inflammable, traversent ainsi l'atmosphère pour aller participer à l'effet de serre, sauf s'il rencontre en route la moindre étincelle. Des vents de nord/nord-est au moment du phénomène seraient à<br /> prendre spécialement en considération, compte tenu de la position des terres gelées du grand nord américain, canadien et sibérien particulièrement riches en clathrates.<br /> Pour ceux que le sujet pourrait intéresser, interroger n'importe quel moteur de recherche sur le Net en tapant "clathrates" ou "hydrates de méthane", par exemple.<br /> -----------------<br /> Quite the show could offer the firing of a rising cloud of methane in the atmosphere by convection and drifting over the American continent, after being born here or there. If the hypothesis of the<br /> shower of sparks caused by the explosion of a meteorite was not clearly evidenced by the recovery of the debris on the floor, thinking whether any aircraft had disappeared by the time was produces<br /> the phenomenon, such coincidence may indicate their origin, although these conditions are not necessary; any other detonator (flash for example) may have sufficed.<br /> It might be time to look closer to methane hydrates and to be convinced, imagine the fate of the aircraft and its passengers who are found where and when was produces the phenomenon observed in the<br /> skies of the Midwest.<br /> These clouds are methane, remember, the result of emissions caused here and there into the wide world, from occasional disruption, often unsuspected, seabed, or from an accumulation of gas released<br /> by melting of permafrost (cf. coincidence with the current global warming). Huge masses of highly volatile and flammable gases, and through the atmosphere to go participate in the greenhouse<br /> effect, unless the meeting started sparking. Winds north-northeast at the time of the phenomenon would be to give special consideration, given the position of the frozen wastes of the great North<br /> American, Canadian and Siberian particularly rich in clathrates.<br /> For those that the subject might be interested, ask any search engine on the Internet by typing "clathrate" or "methane hydrates", for example.<br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> nice comment!<br /> <br /> <br /> un commentere bien rediger !<br /> <br /> <br /> <br />