Twitter cède à l'appel de la publicité

Publié le par iheb


Des messages promotionnels seront bientôt affichés dans les résultats de recherche et insérés entre les «tweets» des utilisateurs, sur le site de microblogging.

Le modèle économique de Twitter prend forme. Sous peu, des messages publicitaires apparaîtront dans le moteur de recherche du site de microblogging, a annoncé mardi son co-fondateur, Biz Stone. Selon un système déjà éprouvé par Google, les annonceurs choisiront les mots-clés auxquelles ils veulent être associés. La chaîne de restauration Starbucks pourra par exemple afficher ses publicités aux membres de Twitter qui cherchent des messages sur le café. Best Buy, Red Bull, Sony Pictures et Virgin America figureront parmi les premiers clients.

Constamment relancé sur ce sujet depuis que son audience a décollé (22,3 millions de visiteurs en mars selon comScore), Twitter a mis un an avant de consentir à ajouter de la publicité sur son site. A l'abri du besoin grâce à une récente levée de fonds de 100 millions de dollars, il a commencé à engranger des revenus cet automne en vendant à Google et à Microsoft un accès privilégié à ses messages, estimés en décembre à 25 millions de dollars. A plusieurs reprises, ses dirigeants ont promis l'arrivée de fonctions payantes, réservées aux utilisateurs avancés, et affirmé qu'ils travaillaient sur une intégration originale de la publicité.

Dans ce cadre, l'annonce du jour n'est qu'une première étape, à valeur de test. Twitter va d'abord observer le degré d'interaction de ses membres avec les nouvelles annonces. Cette «résonance» sera calculée en fonction du nombre de clics sur les liens inclus dans les publicités et de leurs citations («retweets») par les autres internautes. Les messages qui fonctionnent le moins bien seront retirés, sans être facturés. Twitter réfléchit à de nouveaux modes de paiement, qui restent encore à définir. Pour l'heure, les messages seront vendus selon le nombre d'impressions.

 

Influencer les conversations

L'autre évolution viendra de l'intégration des messages directement dans le flux des «tweets», et plus seulement dans les résultats de recherche, et ce même si les internautes ne suivent pas les annonceurs. Mieux en évidence, ces publicités se comporteront comme n'importe quel autre message et seront affichées selon leur date de publication. Elles figureront à la fois sur les sites Internet et dans les logiciels tiers. Pour préparer cette intégration, Twitter a annoncé l'acquisition la semaine dernière de Tweetie, une application populaire pour «tweeter» depuis un iPhone.

Selon Twitter, ces publicités devront être originales et créatives pour émerger dans le flux de messages. Elles pourront par exemple signaler des promotions, comme le pratique Dell, qui a généré 3 millions de dollars de ventes sur le site depuis 2007 avec son compte Delloutlet. Alors que les entreprises disposent déjà d'outils pour suivre l'accueil réservé à leurs produits sur les réseaux sociaux, les publicités permettront aussi d'influer sur les conversations. Un studio de cinéma pourra ainsi insérer de la publicité entre des mauvaises critiques de ses films.

Publié dans high-tech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article