Tout ce qu'il faut savoir sur l'OS 4.0 de l'iPhone

Publié le par iheb

Steve Jobs présente l'iPhone OS 4.0, le 8 avril 2010

 

Multi-tâches, boite mail améliorée, publicité, portail social pour les jeux, répertoires... Apple offre une mise à jour appréciable à son système. Mais va laisser certains utilisateurs sur le bord de la route...

De notre correspondant à Los Angeles

Continuer sur sa lancée. Moins d'une semaine après la sortie de l'iPad, Apple a présenté jeudi la mise à jour de son système d'exploitation mobile, qui débarquera cet été (et aujourd'hui pour les programmeurs). Mauvaise nouvelle: la fonction la plus importante présentée –le multi-tâches– ne sera compatible qu'avec l'iPhone 3GS (ainsi que l'iPod touch 3e génération et l'iPad). Les utilisateurs du 3G n'y auront pas droit mais bénéficieront de «nombreuses fonctions» de l'OS 4.0. Et ceux du premier iPhone (sorti en 2007)? A priori, ils n'auront droit... à rien du tout.

 >> L'interface de l'iPad à la loupe, c'est ici en images


Un multi-tâches simplissime mais partiel

Alors que le Droid ou le Palm Pre sont capables de jongler entre plusieurs applications, Apple avait jusqu'ici volontairement limité le multi-tâches. «On n'est pas les premiers», a reconnu Steve Jobs, «mais on veut être les meilleurs». Pour épargner le processeur et la mémoire, Apple coupe la pomme en deux. Il ne s'agit pas d'une gestion à 100% du multi-tâches au sens stricte du terme (laisser tous les programmes accéder à toutes les ressources systèmes, l'OS jouant les chefs d'orchestre). A la place, Apple se concentre sur sept domaines. Entre autres:

  • l'audio (écouter la radio Pandora tout en rédigeant un email)

  • la VoIP (recevoir un appel Skype sans que l'application soit directement ouverte)

  • la localisation (pour le GPS, uniquement avec un iPhone branché à l'allume cigare tandis que des services de géolocalisation comme FourSquare devront se repérer via les antennes-relais, afin de ne pas drainer la batterie)

  • terminer une tâche (comme l'upload d'une photo sur Flickr), même si un autre programme a été ouvert avant la fin de l'envoi
     

En revanche, impossible de gérer la mise à jour d'une timeline Twitter ou de garder un logiciel de messagerie instantanée ouvert dans une fenêtre. Pour cela, Steve Jobs persiste, «les notifications en push (des alertes qui apparaissent sous la forme d'une bulle, ndr) sont le meilleur système». Il ne voulait pas non plus de «gestionnaire des tâches» complexe, permettant de fermer des applications. Tout se fait avec une double-pression du bouton «home», qui affiche les programmes ouverts. En cliquant sur l'un, le précédent est alors «mis en veille».

 

Une boîte mail «unifiée»
Comme sur Mac, plusieurs comptes mails peuvent être centralisés dans une seule boîte. Un mode d'affichage «fil de discussion» débarque et les comptes Microsoft Exchange ne sont plus limités à un.

 

Des répertoires pour ranger les apps
Pour éviter le fouillis actuel avec des pages d'icônes, il sera possible de regrouper plusieurs programmes dans un répertoire commun (comme «jeux»).

 

iBooks arrive
Après l'iPad, la bibliothèque et la librairie d'Apple partent à l'assaut de l'iPhone. Sans surprise, tout est synchronisé (un livre acheté est accessible sur tous les terminaux Apple)

 

Game Center, un portail de jeux type X-BOX Live
Apple veut centraliser ses 50.000 applications étiquetées jeux/divertissement dans le portail Game Center. A l'image d'un X-BOX Live ou d'un Playstation Network, l'accent est mis sur le côté «social», avec des classements, la possibilité de défier ses amis, etc.

 

iAd, la pub selon Apple
Très attendu des annonceurs, la plateforme d'Apple permettra d'afficher des pubs dynamiques et interactives à l'intérieur des applications. Tout se fera en HTML 5 (Steve Jobs ne veut pas entendre parler de Flash). Apple vendra et hébergera les publicités. L'entreprise gardera 40% des recettes, 60% ira au développeur de l'app.

 

Le reste
Apple promet une meilleure protection des données, notamment avec une amélioration du cryptage des mails pour les entreprises. Un zoom numérique x5 fera son apparition –sans doute en vue de la sortie du futur iPhone cet été, dont l'appareil photo devrait largement dépasser les 3,2 mégapixels de l'iPhone 3GS. Rien pour l'instant sur le support d'une caméra frontale pour des appels en visiophonie, ni sur une synchronisation enfin possible en wifi.

 

 

 

 

 

http://www.20minutes.fr


Publié dans high-tech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article