Robben encore décisif

Publié le par iheb

Déjà décisif en huitièmes puis en quarts de finale, Arjen Robben a de nouveau enfilé le costume du sauveur du Bayern. Après l'expulsion de Ribéry en première mi-temps, le Néerlandais a pris le jeu à son compte et a inscrit le but de la victoire.

 

C1 / JEU ET JOUEURS MUNICHOIS : Robben encore décisif


Fidèle à son image, le Bayern est souvent passé sur les côtés pour porter le danger dans le camp lyonnais. Les duos Lahm-Robben à droite et Contento-Ribéry à gauche se sont mis en évidence en première mi-temps par leurs redoublements à une touche de balle. L'expulsion de Ribéry (37eme) a remis en cause cet équilibre. Le jeu a alors penché à droite sous l'impulsion de Robben et les montées plus fréquentes de Lahm. A dix contre dix, van Gaal a ensuite fait entrer un attaquant, Gomez, à la place d'un milieu défensif, Pranjic. Robben s'est alors déplacé sur tout le front de l'attaque et le Bayern s'est procuré ses meilleures occasions. Le Néerlandais s'est ensuite chargé d'ouvrir le score avant de manquer la balle de break en butant sur Lloris.

Les joueurs
Hans-Joerg BUTT (6)

Une main droite ferme pour sortir un missile de Källström (43eme) sur le premier tir dangereux de l'Olympique Lyonnais. Rien à faire en seconde période.

Philipp LAHM (7)
Plus prudent qu'à l'accoutumée, l'international allemand a pris son couloir pour la première fois qu'après la demi-heure de jeu. L'expulsion de Ribéry ne l'a pas empêché ensuite de continuer à monter, à l'image de sa perforation de la défense lyonnaise en début de seconde période.

Daniel VAN BUYTEN (6)
Une reprise de volée dans les nuages (11eme) alors qu'il était bien placé au point de penalty. Solide derrière.

Martin DEMICHELIS (6)
Plus à l'aise depuis qu'il joue sans son masque de protection, l'Argentin s'est montré costaud dans les duels. Il détourne en corner une reprise d'Ederson (30eme) qui prenait la direction du but.

Daniel CONTENTO (7)
Du haut de ses 19 ans, il n'a pas paru impressionné. Technique et rapide, l'habituelle doublure de Badstüber a souvent pris con couloir en combinant bien avec Ribéry jusqu'à la sortie de ce dernier. Plus prudent après la pause.

Bastian SCHWEINSTEIGER (5)
Il a récupéré de nombreux ballons mais n'a pas réussi à orienter le jeu de son équipe par son jeu long souvent précis. Quelque peu décevant.

Danijel PRANJIC (6)
Remplaçant de l'habituel capitaine Mark Van Bommel, le Croate a bien pallié la suspension du Néerlandais en effectuant un gros travail défensif dans l'entrejeu. Sa reprise de volée (49eme) a fait se lever l'Allianz Arena. Seul bémol : averti à la 27eme minute pour une faute sur Gonalons, il sera suspendu pour le match retour. Remplacé par MarioGOMEZ (63eme) qui s'est procuré une occasion de la tête sur un bon centre de Robben.

Arjen ROBBEN (7)
L'homme du match. Le Néerlandais a conforté son statut de de buteur décisif en Ligue des Champions. Dangereux sur  ses prises de balles, ses dribbles et ses frappes, l'ancien Madrilène a donné le tournis à la défense lyonnaise. Après la sortie de Ribéry, il a pris le jeu de son équipe à son compte et la conduit sur le chemin de la victoire. Indispensable. Sorti sous une standing ovation (85eme) au profit de Hamit ALTINTOP dans les dernières minutes.

Franck RIBERY (non noté)
Auteur de la première frappe cadrée sur un corner direct, le milieu français est bien entré dans le match malgré ses déboires extra sportifs. Dans tous les bons de son équipe, l'ancien Marseillais a mis à mal Réveillère et la défense lyonnais en générale. Mais sa grosse faute sur Lisandro sous les yeux de M.Rosetti lui a été fatale. Expulsé à la 37eme minute, il sera suspendu pour le match retour.

Ivica OLIC (5)
Il a semblé moins en forme que lors de ses dernières sorties. Il ne s'est d'ailleurs pas créer d'occasions avant de sortir pour des raisons de réorganisation tactique au profit d'Anatoliy TYMOSCHUK (6) à la pause. L'Ukrainien s'est positionné au milieu de terrain et a contribué au renouveau du Bayern. Passeur décisif pour Robben.

Thomas MÜLLER (6)
Plus créateur que buteur, le jeune allemand a manqué un grosse occasion en frappant au-dessus à l'entrée de la surface (22eme). Mais il s'est rattrapé en étant précieux à la construction et par ses relais.

Publié dans sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article