Du gros rouge

Publié le par iheb

Benfica-Liverpool, c'est LE match des quarts de finale de la Ligue Europa. Les Portugais cherchent à retrouver leur glorieux passé européen alors que les Reds n'ont plus que cette compétition pour glaner un titre. Valence-Atletico, Fulham-Wolfsburg et Hambourg-Standard sont les autres affiches.

 

 

 

BENFICA LISBONNE-LIVERPOOL

C'est le choc de ces quarts et sans doute même, la finale avant l'heure. Un match entre grands d'Europe même si les instants de gloire du Benfica sont plus anciens que ceux des Reds. Liverpool et son duo Gerrard-Torres reste le favori mais le club lisboète, bien parti pour redevenir champion du Portugal, rêve de retrouver son lustre d'antan (C1 1961 et 1962). Les Aigles possèdent pour ça quelques beaux joueurs comme les Argentins Angel Di Maria, Javier Saviola ou Pablo Aimar. Marseille, le Hertha Berlin ou encore Everton peuvent en témoigner. Ce Benfica-là valait bien la Ligue des champions cette saison.


Mais si le club lusitanien compte déjà un titre cette saison (Coupe de la Ligue) et n'est pas loin d'un second avec le championnat, il n'en est pas de même pour Liverpool à qui il ne reste que l'Europa League pour ajouter une ligne à son palmarès. C'est la raison pour laquelle Rafa Benitez a demandé à son capitaine Steven Gerrard de mener la révolte de son équipe. "Le capitaine est un joueur clé. S'il se met en avant et s'il se bat, tout le monde le voit et tout le monde le suit. C'est très important pour la fin de saison, à la fois pour l'équipe et pour lui", a révélé l'entraîneur espagnol.



VALENCE - ATLETICO MADRID

Duel fratricide et duel de buteurs. Silva-Villa pour Valence et Agüero-Forlan pour l'Atletico. Entre le troisième de Liga et le 10e, la balance penche quand même pour les Valencians. Plus réguliers cette saison, ils ont notamment obtenu leur qualification au terme d'un 4-4 détonnant sur la pelouse du Werder Brême. Mais les Madrilènes, malgré une saison en dents de scie, ont largement dominé Valence fin février en Liga (4-1, 2-2 à l'aller en septembre). Ils ont aussi besoin de cette Ligue Europa pour pimenter leur fin d'année.



FULHAM - WOLSBURG

Difficile de dire qui sortira vainqueur de ce double affrontement. Fulham a déjoué tous les pronostics. Après le Shaktar Donetsk, tenant du titre, c'est la Juventus de Turin qui a mordu la poussière (4-1). Les buteurs Bobby Zamora et Damian Duff sont les fers de lance de cette équipe qui ne fait pas de miracle en Premier League (12e). Wolfsburg, avec sa paire d'attaquants Dzeko-Grafite, n'a rien à lui envier. Mais les champions d'Allemagne 2009, reversés de la Ligue des champions, vont de déceptions en déceptions. Largués en Bundesliga (9e), ils misent tout sur l'Europa League.



HAMBOURG - STANDARD LIEGE

Le club allemand a une grosse carotte devant le nez: la finale, le 12 mai, se disputera dans son stade. Autant une motivation qu'une pression à l'heure d'affronter un deuxième club belge après Anderlecht. Cette fois, c'est le Standard Liège qui n'avait plus atteint les quarts de finale d'une coupe d'Europe depuis 1982 et sa finale de Coupe des coupes perdue contre le FC Barcelone. Et pour faire mieux que leurs compatriotes, les Liégois ont la recette. "Les Bruxellois ont déconné, explique Axel Witsel. Quand tu prends six buts en deux matches, tu ne peux pas espérer passer. C'est là que le Sporting a péché, nulle part ailleurs."

 

Eurosport - Philippe DA COSTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article