Chamakh va bien partir

Publié le par iheb

Marouane Chamakh ne sera plus à Bordeaux l'an prochain...

 

Questionné ce jeudi au Haillan sur son avenir avec Bordeaux, Marouane Chamakh s'est montré ferme sur sa décision, affirmant être «pratiquement sûr» de quitter la Gironde au terme de la saison.

Mercredi soir, Bordeaux a peut-être perdu bien plus qu'une place en demi-finales de Ligue des Champions face à Lyon. La perte est humaine cette fois-ci et quasiment inéluctable. Mais contrairement à une place dans le carré magique européen, celle-ci était prévisible. Dans un point-presse tenu au Haillan ce jeudi matin, l'attaquant bordelais Marouane Chamakh s'est montré on ne peut plus certain sur son avenir au terme de la saison. Impressionnant de combativité sur l'ensemble des deux rencontres face à Lyon et notamment auteur des deux seuls buts girondins, l'international marocain a complètement levé le voile sur ses envies de départ. Et à la question de savoir s'il a joué face à Lyon son dernier match européen sous la tunique bleue des Girondins, Chamakh répondait très sobrement : «Si. C'est pratiquement sûr». Cela n'était plus un secret de Polichinelle tant l'intéressé a multiplié les sorties médiatiques sur sa prochaine destination ces derniers mois.

Finir en beauté
Désormais, le plus important pour Chamakh est de clore sa dernière saison avec son club formateur sur les chapeaux de roues. Auteur de neuf buts cette saison en Ligue 1, le Marocain, en guise d'au revoir, assure toujours avoir donné le maximum avec le club qui l'a révélé au grand public : «Je n'ai pas triché j'ai toujours donné le maximum. Tant qu'on aura rien gagné cette saison je ne vais pas m'emballer, je veux finir en beauté»
. Arrivé sur les bords de la Garonne en 2000 où il commença sa formation, Chamakh, buteur à cinq reprises en Ligue des Champions cette saison, pourrait fortement rejoindre gratuitement Arsenal l'été prochain. A moins qu'une autre grosse écurie européenne ne soit tombée sous le charme du Bordelais lors du récent quart de finale. Mais avant de connaître d'autres horizons, Bordeaux lui demande un dernier service : conserver le titre de champion de France.

 

 

 

 

 

http://www.lefigaro.fr

Publié dans sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article